Nederlands (NL)Français (FR)English (UK)
Badonviller

L'histoire de la faïencerie de Badonviller remont à 1828. Nicolas Fenal, cultivateur, se retrouve soudain propriétaire d'une faïencerie, fondée en 1719 à Pexonne (Meurthe-et-Moselle). A son décès en 1857, ses enfants et neveux lui succèdent et créent la marque Fenal Frères (FF). Un des neveux, Théophile Fenal, crée sa propre manufacture à Badonviller, après une période agitée à Pexonne. L'usine est en concurrence avec celle de sa famille à Pexonne.
Très vite après la création, l'usine compte déjà plus de 300 ouvriers.

C'est quand-même curieux qu'une faïencerie s'établisse à Badonviller. Il y a en effet aucun des matières présentes qui sont nécessaires pour la réalisation de la faïence: pas d'argile, pas de chaux, ni kaolin. Rien, sauf le bois pour faire cuire la faïence. Jusqu'à l'époque où le bois a été remplacé par le charbon.

Saucière de Badonviller
Saucière de Badonviller

L'usine dispose pourtant de deux siècles d'expérience en production de la faïence. Partout dans la région de la poterie est faite: à Lunéville, Saint-Clément, Pexonne, Niderviller et Sarreguemines. Il y a aussi plusieurs producteurs de verre et de cristal dans la région à Baccarat, à Vallerystahl, etc. La production de ces produits était possible, parce que la forêt dans la Lorraine était bien gérée et donnait un bon rendement pour les fours.

Après le décès de Théophile en 1905, son fils Edouard lui succède et multiplié les initiatives sociales. A son sommet l'entreprise compte jusqu'à 1.000 salariés.

En 1921 la famille Fenal achète les faïenceries de Lunéville et St. Clement qui seront dirigées par Edouard Fenal; la faïencerie de Badonviller sera dirigée par son files Bernard.
Edouard décède en 1938.
Bernard est tué pendant la Deuxième Guerre Mondiale et il est succedé par son héritier, Gilbert.

Des artistes connus comme les frères Mougin et Géo Condé, créent des objets artistiques pour l'entreprise.

En 1963 les usines de Badonviller, Lunéville et St. Clément sont fusionnées dans une seule société.
Dans les années 1980 le groupe Fenal se raccorde à Sarreguemines (le groupe FSDV: Faïencerie Sarreguemines Digoin Vitry-le-François) et continue la production, en collaboration avec des stylistes contemporains comme Pierre Cazenove, Régis Dho et Paul Flickinger. Les usines de Badonviller ferment leurs portes en 1990 et la production est concentrée sur le seul site de Saint-Clément.

En décembre 2006, le groupe Fenal se fondlève dans le groupe "Faïence et crystal de France". Ce groupe consiste aux usines de Saint-Clément, Niderviller, Vallerystahl et Portieux, qui ont tous été créées au cours du 18ème siècle et qui ont un passé prestigieux. Ce nouveau groupe, "Terre d'Est", continue sa production au cours du 21ème siècle.